Voilà, j’ai enfin vécu ma première expérience dans un pays scandinave, j’en rêvais depuis si lontemps !

Nous sommes partis en famille pendant le pont de l’Ascension, soit 4 jours / 3 nuits, et hop, nouveau coup de coeur pour tout le monde…

Copenhague nous a séduit par sa beauté avec ses canaux et ses châteaux, ses points street food incontournables comme Reffen, sa douceur de vivre (un rayon de soleil et toutes les terrasses sont envahies de transats), son originalité avec le surréaliste quartier alternatif Christiania, son accessibilité (aéroport à 15 mn, et tout peut se faire à pied), son parc Tivoli.

En résumé cette ville dépayse, surprend ses visiteurs, et accepte de nous laisser repartir, mais en imprimant nos esprits d’un message clair : REVENEZ VITE !

Voici donc une idée d’itinéraire pour un séjour de 3 nuits…

Nous sommes arrivés le jeudi en fin de journée dans notre hôtel Meininger, pile pendant le plus gros festival électro de rue : Distortion.
Une seule réaction à ce moment-là : OH – PUNAISE !
Pendant 5 jours, la ville se transforme complètement, 100 000 personnes s’y retrouvent pour un « chaos organisé » comme ils le disent, 300 concerts et une ambiance unique que nous étions ravis de découvrir.
Et ce soir-là justement, la fête avait lieu dans le quartier de notre hôtel, le Urban House, situé au coeur de l’action !
Nous y avons fait un tour rapide, car même si l’ambiance était à découvrir, elle n’est pas vraiment adaptée à ma fille de 9 ans :p

Si vous me suivez un peu, vous savez déjà que j’aime beaucoup les Hôtels Meininger….je les ai découverts lors de notre voyage à Amsterdam, puis à Bruxelles, et maintenant à Copenhague.
Comme à chaque fois, je suis fan du concept !

A cheval entre l’auberge de jeunesse et familiale, la déco est toujours hyper tendance, et les services au top.
Gros plus pour le budget, il y a toujours une cuisine à la disposition des visiteurs, mais aussi l’option petit dej et la restauration sur place.

L’ Urban House fait la part belle aux espaces communs : salle de billard, espace sieste, bibliothèque, salon TV énorme, arrière cour pour boire un verre, et un super resto burger à prix abordables (en dessous des prix effroyables pratiqués au Danemark).

L’hôtel est situé à 3 mn à pieds de la gare centrale (pratique pour se rendre à l’aéroport), et donc du parc Tivoli, du City Hall, de Christianborg, bref, tout est accessible à pieds ou presque.

 

JOURNEE 1 :

  • Nous sommes partis à pieds visiter le City Hall (hôtel de ville), profitez-en, la visite est gratuite !
  • Déambulation dans les rues commerçantes pleines de vie.
  • Arrêt incontournable au Torvehallerne Copenhagen : halles façon street food où nous avons pu déguster la spécialité locale, le Smorrebrod, sorte de tartine garnie (ce jour-là j’ai eu l’impression de manger du saumon fumé pour la première fois de ma vie !)
  • Balade autour du château de Rosenborg.
  • Descente vers le superbe port du Nyvahn : Les enfants commençant à fatiguer, nous avons acheté des billets pour la navette fluviale valable 48 heures, et c’était la vraie bonne idée du séjour !
  • Bateau jusqu’à la Petite Sirène, et balade à pieds au Kastellet.
  • Retour à l’hôtel en bateau + 15 mn à pieds.

Une journée très remplie mais qui se fait assez bien !
La navette fluviale est vraiment pratique, elle repose les pieds et permet de découvrir Copenhague sous un autre angle de façon plus fun que le bus.

 

JOURNEE 2 :

  • Visite du château de Christiansborg : siège du parlement Danois où la famille royale continue de recevoir certaines visites officielles.
  • Bateau jusqu’à notre coup de coeur du séjour : Reffen.
    Cette zone semble être anciennement industrielle, mais désormais c’est un lieu dédié aux starts-up, à la créativité, et surtout…au street food.
    Ambiance unique, musique, braseros, chaises longues, et stands de tous pays (naans faits sous vos yeux dans le four à pierre)…j’aurais pu y passer la journée entière !
  • Fin de journée au parc Tivoli.
    Ouvert en 1883, ce parc d’attraction a un charme fou !
    A la fois vintage et moderne avec ses attractions dernier cri, nous y sommes restés de 16h00 jusqu’à la fermeture (minuit) et avons apprécié chaque minute…incontournable en famille.

JOURNEE 3 : Quartier alternatif de Christiania, la ville libre.

La journée la plus fofolle de notre séjour….
Fondé dans les années 70 par un groupe de hippies, ce quartier s’est autoproclamé ville libre et n’a été rattaché à Copenhague qu’en 2013.
Pendant toute cette période, les habitants avaient leur propre monnaie, drapeau, et bien entendu leurs propres règles, avec entre autre : culture et vente libre de cannabis.

Il y a certaines interdictions : ne pas courir (ben oui c’est louche), pas de violence, pas d’armes etc…et surtout pas de drogues dures, sous peine d’exclusion.
Pas de gilet pare-balle non plus (en revanche, se balader à poil c’est OK).
Il y a une rue où il est interdit de faire des photos, et pour cause, c’est le marché du cannabis….plein de petits stands partout, très étonnant quand même !

Après cette petite zone, le quartier très étendu devient un havre de paix, plein de petites maisons toutes mignonnes et pour la plupart faites avec les moyens du bord.
La nature est omniprésente, et l’endroit buccolique avec son petit lac.

Vraiment cet endroit est à découvrir…

Nous avons repris l’avion ce soir là….nous serions bien restés une journée de plus mais c’était déjà pas mal pour avoir un bon aperçu.
Toute la famille a adoré cette ville….c’était un séjour riche en découverte et dépaysement…
Copenhague a vraiment tout pour plaire au plus grand nombre !

Liens utiles :

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Petit Kanelsnegle devant de repartir… Bye Copenhague… Je reviendrai un jour ou l’autre ! #danishpastry #copenhagen #denmark🇩🇰 #foodblogger #pastry

Une publication partagée par Muriel (@cookingmumu) le

Print Friendly, PDF & Email