Comme vous le savez déjà, le séjour que j’ai passé à Amsterdam ne comptait que 7 jours, 0 voiture et 2 enfants qui trainent des pieds si on leur en demande trop.

Et lorsque l’on pense à la Hollande, plusieurs images nous viennent à l’esprit : les tulipes (fait), le fromage, les maisons toutes mignonnes, les sabots et bien sûr….les moulins !

Zaanse Schans réunit tout cela en un seul site, sous forme de musée à ciel ouvert, très touristique, mais néammoins plein de charme !

Avec les enfants, il faut avouer que cet endroit  est parfait !

Le « village » est piétonnier, au bord de l’eau, assez grand pour avoir une vraie balade, tout en restant à taille raisonnable pour les petites gambettes, et surtout, il est possible d’y voir des démonstrations de ces quelques images d’épinal sauce hollandaise.

Nous y avons passé un merveilleux moment, et cette journée a été une des préférées de ma fille !

Mais avant de vous parler de Zaanse Schaans, il faut que je partage avec vous ce qui deviendra le mystère de notre séjour : la santé des Hollandais.

panari

Ce matin-là, mon fils s’est réveillé avec un majeur enflé comme dans un dessin animé, se plaignant de la douleur qui l’a réveillé toute la nuit.

Son papa, sujet aux panaris, et qui a toujours entendu que c’était dangereux, a voulu voir un docteur.
A la réception de l’hôtel, on nous envoie vers les urgences, les doc se trouvant un peu trop loin.

A ce moment-là je me dis « Oh punaise, c’est bon, adieu les moulins, c’est grillé, on va passer notre journée dans les urgences à attendre qu’on s’occupe de nous, entourés de gens qui saignent et souffrent…. »

Surprise en arrivant aux urgences : PERSONNE   :o

urgences

 

Mais où sont les malades ??? Pourquoi sommes-nous seuls dans cet endroit qui semble neuf, ou jamais utilisé ?

Le personnel a l’air de se demander pourquoi je viens jusqu’ici pour un simple doigt enflé, mon fils semble faire un léger geste obscène à tous les hollandais qui veulent regarder son majeur douloureux…(ben oui, tentez d’isoler votre majeur du reste des doigts, afin de montrer votre ongle à 20 cm du visage de quelqu’un, et vous obtenez un gros fuck :-/ hum hum) :-D

Mais puisque j’ai la carte européenne de santé (ne partez JAMAIS en vacances sans elle), on accepte de nous recevoir…..et comme je suis celle qui parle anglais dans la famille….ben c’est moi qui m’y colle !

Léger moment de solitude, quand les docteurs défilent en essayant de me rassurer « Don’t worry, his health is not in danger » avec le regard bienveillant de celui qui veut rassurer une maman inquiète.
Je m’en fous j’ai chargé le papa « ah non mais je suis pas inquiète moi, c’est le papa qui panique :-D, il pense que son fils risque une septicémie ! Muhaha »

Résultat on nous a dit au revoir, sans même désinfecter rien ! Et comme ils l’avaient prédit, c’est parti tout seul :-D

(Désolée chers compatriotes, je nous ai fait passer pour des fadas)

Quelques jours plus tard dans Amsterdam, ma fille et ses quintes de toux à faire retourner les passants dans la rue, et la recherche d’une pharmacie…

Un commerçant m’en indique une, 2 rues plus loin : rien trouvé
Le GPS une autre : pareil
On arpente des rues : toujours rien

Un truc de dingue quand même :o

Le hollandais serait-il un genre d’extra-terrestre jamais malade ?
Les soins seraient-ils tellement chers que personne ne veut se soigner ?

Quelqu’un peut-il m’expliquer le mystère du système santé hollandais ?? 

Comment font-il pour acheter leur doliprane ??

Quoi qu’il en soit, tout le monde est ressorti vivant de cette ville-sans-pharmacie, et l’expérience des urgences néerlandaises fait maintenant partie intégrante de notre voyage, pleine d’anecdotes que l’on raconte à tout le monde (oui parce que je vous ai fait un résumé là, je raconte pas tout, sinon on va oublier que je suis blogueuse food :p )

Maisonette Zaanse Schaans

 

Retour à l’hôtel pour retirer une écharde du doigt de ma fille (j’adore les voyages avec enfants :-D ) et direction ZAANSE SHANS, ENFIN !!!!

Comment se rendre à Zaanse Schans ?

Par train : 15 mn du centre d’Amsterdam, pareil de l’hôtel Meininger où j’étais + 15 mn de marche.
Prendre le sprinter (c’est le nom d’un train, ou d’une compagnie, j’ai pas trop compris) et s’arrêter à Koog-Zaandijk.

Par bus : prendre le 391 à la gare centrale d’Amsterdam, il vous déposera directement sur le site.

Astuce : Si vous avez la carte Iamsterdam, les musées de Zaanse Schans sont gratuits ;)

 

Des moulins

Je suis arrivée par train, et c’est ce que je vous conseille.

Une fois sortis de la gare, suivre les flèches jusqu’à Zaanse Schans.
Vous en avez pour 15 mn de marche, vous passerez devant une IMMENSE usine à cacao, un truc de fou !
J’étais trop déçue de ne pas pouvoir la visiter…de ne pas pouvoir voir les cabosses, les fèves tout ça…J’aurais pu faire ma belle devant mon prof de chocolat et même devant les jurys le jour du CAP !
Bref, ensuite vous arriverez devant un énorme pont, et pourrez admirer une vue panoramique sur Zaanse Schans.
Là encore, le chocolat m’a narguée….le pont s’est ouvert devant nous pour laisser passer une cargaison de cacao !

Ouverture du pont pour le passage des bateaux

 

Chargement de cacao

Juste avant de traverser le pont, il y a un petit hôtel-bar-restaurant au bord de l’eau, super sympa !

Il y avait tout un endroit aménagé pour les enfants, avec sable et jeux de plage, entourés de tables basses en bois pour les parents.
Au retour, nous y sommes restés au moins 2 heures…un endroit paisible

Notre fille a pu jouer avec un petit garçon hollandais adorable, un chouette moment !

Zaanse

Une fois dans Zaanse Schans, nous avons commencé par nous restaurer dans une crêperie (un peu chère), et j’ai mangé la fameuse crêpe hollandaise, cette fois au fromage et ananas, toujours épatée par la courtoisie et le sourire des hollandais, même dans des endroits ultra touristiques comme celui-là.

Crêpe hollandaise

Remis de nos émotions du matin, et le ventre plein, nous avons commencé notre balade dans ce village bucolique.

Visite du musée du sabot (entrée gratuite)

Sabots Sabot zaanse shans

De la chocolaterie (ici on m’a confirmé que l’usine de cacao ne se visitait pas, pour des raisons de sécurité sanitaire) (pffff moi je suis prête à porter un habit de cosmonaute s’il faut !)

chocolaterie Zaanse Schans

Visite de la fromagerie, l’endroit préféré de mon fils, car on a pu y goûter une quantité incroyable de fromages, et sincèrement….on s’est régalés !

Rien à voir avec le gouda du supermarché….je l’ai re-découvert ce jour-là…

Fromagerie

 

Goudas

Et enfin ce que j’ai préféré : la visite du moulin !

L’entrée est payante (5 euros je crois), et l’endroit est très surprenant !
Le moulin se visite en activité, et le bruit provoqué par ses mécanismes en bois est très impressionnant….toutes ces roues qui tournent dans tous les sens, ce’st vraiment à vivre.
Nous avons pu monter l’échelle du meunier (plus raide que le Shambala de Port Aventura), et nous rendre sur la terrasse du moulin…là-aussi c’est impressionnant de marcher sur des planches de bois espacées, et admirer la vue dégagée par intermittence à cause des ailes du moulin tournant à vive allure…

Mécanismes moulin

 

Il y avait d’autres musées à visiter, mais nous avons préféré admirer les grenouilles en pleine saison de l’amour avec leurs joues gonflées, caresser les brebis de la fromagerie, marcher le long du sentier côtier, nous asseoir sur un banc, faire des photos, et visiter une boutique girly.

Voilà donc une idée de sortie très sympa en famille, reposante, et très accessible.

La journée s’est finie à l’hôtel Meininger, où nous avons dîner, avant de nous reposer pour affronter la journée suivante : le KING’S DAY !

 
Buccolique

 

Moulin (2)

 

Jardin privé

 

Maison au bord de l'eau

 

Maisons au bord de l'eau

 

Moulin (3)

 

Moulin sur le toit

 

Vaisselle

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email