• 1 kg d'osso bucco
  • 100 g de carrottes
  • 150 g d'oignon
  • 100 g de céleri branche
  • 3 gousses d'ail
  • huile d'olive
  • 400 g de tomates
  • 12 cl de vin blanc
  • 300 ml de bouillon de veau
  • basilic
  • 1 feuille de laurier
  • zeste de citron
  • persil frais
  • farine.
Je vous avais prévenus que le mois d’Août serait celui de la viande !

Le colis de la Maison Lascours comprenait de l’osso bucco de veau, et bien après m’être creusé la tête (tiens que pourrais-je bien faire de cette viande) l’idée de génie trop originale a pointé son nez : je vais faire de l’OSSO BUCCO (trop forte !)

J’en avais déjà réalisé, avant d’avoir mon blog, avec du vin rouge, et on avait adoré !

J’ai testé cette fois-ci avec du vin blanc…et c’est tout aussi bon.

La touche qui sublime le plat, c’est la gremolata, un mélange d’ail, persil et zeste de citron.

Au passage, petit clin d’oeil à Marie du blog Bavardages gourmands, qui m’avait tant donné envie avec sa version de l’osso bucco !!

 

« Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrroooooooooooaaaaaaaaaar ! » *(traduction, voir la recette du tournedos)

– produit offert –

 

Assiette d'osso bucco

 

 

OSSO BUCCO DE VEAU

 

Ingrédients pour 2 personnes :
1 kg de morceaux de jarret de veau, ou osso bucco, 100 g de carrottes, 150 g d’oignon, 100 g de céleri branche, 3 gousses d’ail, huile d’olive, 400 g de tomates fraiches ou en conserve, 12 cl de vin blanc, 300 ml de bouillon de veau, basilic frais, zeste de citron, persil frais, de la farine.

  • Détailler les carottes en rondelles, émincer oignons et 2 gousses d’ail, le céleri en morceaux
  • Fariner la viande, et la faire colorer dans une sauteuse contenant du beurre.
    La transférer dans un plat allant au four (cocotte en pyrex pour moi)
  • Dans la sauteuse ayant servi à cuire la viande, et sans dégraisser, faire revenir les légumes à feu moyen, 5 à 10 mn.
  • Ajouter les tomates coupées en gros morceaux ainsi que leur jus, le vin, le bouillon, le laurier, le basilic, ainsi qu’un beau morceau de zeste de citron.
  • Transférer le tout sur le veau, couvrir le plat, et cuire environ 1h30 / 2 heures à 160°.
    Vérifier la cuisson, et prolonger si nécessaire. Le veau doit être fondant.
  • Préparer la gremolata au dernier moment, en hâchant au couteau la gousse d’ail restante, ainsi que du persil plat, et en ajoutant un zeste de citron.
  • Servir le plat, chacun mettra la gremolata sur sa viande.

La prochaine fois, je chercherai des os à moelle en extra, car personne n’a voulu me donner le sien (ingrats) !!

ossobucco

 

ossobucco1

 

Gremolata

 

Osso bucco

 

Osso bucco et gremolata

 

Osso bucco de veau

 

Osso bucco en marmite

Print Friendly, PDF & Email