Si vous décidez de visiter le Mont Koya, je me vois dans l’obligation d’insister, de trépigner, de militer, pour que vous y passiez une nuit…ce sera une nuit hors du commun, puisque dans un temple bouddhiste, appelé shukubo.

Et si vous n’avez pas mis Koya San sur votre route, j’insisterai de la même façon :p

Au programme dans votre shukubo, plusieurs expériences :

  • un superbe repas végétarien préparé par les moines (servi à 17h00)
  • un bain dans un onsen (tous à poil !)
  • une nuit de sommeil zen sur un futon
  • une cérémonie à 6h30 officiée par les moines (chants sutra)
  • un petit déjeuner végétarien

Sans compter l’atmosphère unique qui règne dans le temple, et l’occasion de déambuler dans les coursives et les différentes salles, ou de s’asseoir pour contempler le jardin zen, le tout en yukata.

DSC_1997

Sachant que le repas est servi à 17h00 pile, nous avons rejoint notre temple, l’Ichijoin, vers 16h00.

Nous avons été accueillis par un moine qui se tenait à l’entrée, comme s’il nous attendait.
Après nous avoir demandé de laisser nos chaussures dehors, il nous a posé un peu de poudre d’encens dans les mains, nous disant de les frotter entre elles afin de nettoyer notre esprit.
Puis il nous a guidé dans le temple, présenté les différents endroits, avant de nous faire découvrir notre chambre.

La chambre est composée d’une première petite salle où l’on dépose nos affaires, et d’une autre, où se trouvent une table, des petits biscuits de bienvenue typiques de Koya san, du thé, et une baie vitrée donnant sur un jardin (pas de lit ni de futon au moment où on arrive) .

Le moine rit et s’amuse de nous voir avec juste un petit sac à dos pour 4, alors que d’habitude les européens se trimbalent leurs armoires dans les valises….j’espère qu’il a compris mon histoire de valises restées à l’hôtel de Kyoto, sinon il nous a pris pour des crados avec un seul habit chacun pour tout le voyage :p

 

Ichijoin

Nous enfilons nos yukatas (kimonos) et partons découvrir le temple en chaussons, chacun avec son appareil photo.

La miss n’y échappe pas, elle se balade partout avec sa tablette et fait ses propres photos. C’est d’ailleurs sympa de les regarder, et de voir ce qui a attiré son oeil..souvent des détails dans les fresques, dans les sculptures, des gens, ou un petit chat dans le jardin zen…♥

Jardin Zen

 

Jardin zen

Salle dans le temple

 

17h00 : un moine vient nous chercher dans notre chambre, et nous dirige vers une petite salle rien que pour nous où nous attendent déjà quelques plateaux …
Ne me demandez pas ce que j’ai mangé, je ne sais pas !! :D
Enfin si, j’ai reconnu quelques trucs, des champignons, des fruits, et surtout, une énorme figue confite et frite, un délice à tomber par terre !!
Ma fille, quant à elle, me réclame encore « le truc violet de chez les moines »… va falloir y retourner je crois :p

Avons-nous aimé ? …pas tout :D certains trucs étaient bizarres….mais quelle expérience ! Et tout est si beau !

J’ai goûté à peu près à tout…j’ai même mangé les fleurs, et aussi les aiguilles de pin, qui me semblaient être frites :p

 

Repas végétarien

 

Repas Koya san Ichijoin

 

Un des plateau au Shukubo

 

Feuille d'érable frite

 

Repas végétarien koya san

 

Repas Ichijoin

 

Après le repas, nous avons décidé de rester nous reposer, et profiter du temple zen pour nous relaxer, prendre un bain au onsen, et admirer le jardin de nuit.

Alors alors….le fameux onsen….qu’est-ce donc ? 

Il s’agit de bains dont l’eau est issue du sol, naturellement chaude, et chargée en minéraux, source de bienfaits divers.
Dans le cas de Koya san, je ne sais pas si c’était de l’eau issue de sources ou du robinet (dans ce cas on ne dit plus onsen mais sento).

Il y a un protocole à respecter.

On commence par se déshabiller entièrement dans la première pièce, on ne garde sur soi qu’un petit carré de serviette.
Ensuite on entre dans la salle des bains (y’avait personne alors j’ai pu faire 2/3 photos)…on s’assoit sur un tabouret devant un robinet, et on se lave A FOND, PARTOUT !

Une fois notre petit corps bien propre, on peut entrer dans le bain, en mettant la petite serviette sur la tête, pour ne pas qu’elle touche l’eau du bain.

Pour ma fille, c’était vraiment trop chaud, alors elle est restée sur son tabouret, à s’éclater avec sa bassine et son robinet d’eau chaude, pendant que je cuisais dans l’eau….

En retournant s’habiller, il est conseillé de boire un verre d’eau froide, et de se relaxer…de toutes façons on est tout mou quand on sort de là :p

On a adoré notre expérience du onsen, les petits, comme les grands !  On en sort relaxé, et bienheureux….

Plus d’infos sur la bonne pratique du onsen chez Un gaijin au Japon 

Salle pour se changer

 

Onsen

 

Dans le onsen

Petite balade devant le jardin zen, et hop ! Au lit !
Les moines nous ont installé les futons pendant que nous mangions, top :D

Futons

 

Le lendemain, un moine vient nous réveiller à 6h00 afin que nous nous rendions à la cérémonie de prières.

Il n’y a pas de photos, car c’était interdit.

En arrivant, on nous distribue un cahier de chants, et nous installe dans une salle magnifique, avec une vingtaine de personnes, tous japonais.
La cérémonie a duré environ 1 heure, dans une salle trèèès froide (prenez votre manteau !)

Nous avons écouté 3 moines réciter (chanter ?) des sutras, et parler aux personnes présentes.
A la fin de la cérémonie, nous sommes allés un par un devant un « autel », en nous déplaçant à genoux, où il fallait prendre des pincées de poudre d’encens, et les poser j’ai oublié où, trois fois.

L’instant magique : au moment où l’assistance s’est mise à chanter en s’aidant du cahier, un rayon de soleil est entré dans la pièce derrière nous, pour éclairer l’endroit où se trouvaient les moines, surréaliste !

Ajouté aux chants particuliers des moines, au froid, à l’odeur de l’encens, aux gongs….tout était réuni pour rendre ce moment hors du temps.

Après la cérémonie nous sommes allés dans notre salle à manger, où le petit déjeuner était servi.
Une petite soupe de champi, du riz et des trucs bizarres à 7h30…why not :p

KOYA SAN

DSC_1978

 

Nous avons ensuite levé le camp en direction du cimetière Okuno-in, superbe endroit qu’il vaut mieux visiter à la tombée de la nuit, pour être seul et se laisser emporter par l’ambiance mystique de l’endroit.

Cimetière Okonuin

 

Okonuin

 

Achat de petits gâteaux qui ressemblent à du fromage, et retour à Kyoto !

 

Gâteaux japonais

 

Info pratiques : il faut réserver tôt pour avoir le Shukubo de son choix.
Nous avons réserver l’ Ichijoin, via Japanican

Print Friendly, PDF & Email