• une pâte brisée
  • un oeuf
  • un paquet de feta
  • 5 boules d'épinards surgelés
Et bien voilà, suite au défi lancé il y a quinze jours, j’ai de nouveau goûté les affreux épinards.

J’ai choisi une recette donnée par Agnès sur Facebook.

Elle m’avait l’air rapide à faire, simple, et surtout appétissante, si l’on fait abstraction du fameux ingrédient « épinards » : une pâte à tarte, de la féta, un oeuf, c’était dans mes goûts !

Elle avait achevé de me convaincre avec la phrase disant que son fils « adore alors qu’il déteste les épinards ».

Agnès portait donc sur ses épaules tout le poids et la responsabilité d’un possible changement radical dans ma vie : allais-je aimer les épinards, ou les détester à jamais ?
Suspens !!

Un embryon de réponse commençait à voir le jour dès l’ouverture du paquet, pourtant surgelé : l’épinard pue.

Boules d'épinards

Qu’importe, j’ai lancé un défi, je me dois de faire abstraction de l’odeur, et de rester objective et neutre jusqu’à la dégustation !
Après tout certains aliments n’ont pas le goût de leur odeur, et méritent d’avoir leur chance.

Etape suivante, le mélange avec la féta et l’oeuf, suivi de son épandage sur la pâte brisée (maison).

Tarte aux épinards prête à cuire

A la maison, tout le monde semble d’accord sur un point : c’est bien vert !! :-/
Voilà qui continue de ne point m’inspirer…

Allez, on met ça au four, et on reste optimiste !

Tarte aux épinards et feta

 

La tarte étant enfin cuite, je la sors du four.

Le constat semble évident : OK, c’est bien une tarte aux épinards, il n’y a aucun doute là-dessus. Tout y est : l’odeur, la couleur, le souvenir…il va me falloir bien du courage pour croquer là-dedans !! :-o

Premier cobaye : mon fils.
En bonne mère indigne, j’envoie mon fils au charbon en premier : il crie, grimace, et crache directement dans la poubelle !
Punaise c’est pas comme ça que je l’ai élevé !
Voilà qui n’est guère encourageant…mais il faut le dire, il est difficile, et n’aime plus grand chose ces derniers temps.

Tout n’est donc pas perdu, je vais peut-être aimer quand même…

Deuxième cobaye : ma fille.
Cette petite aime tout, mange tout, le piquant, l’acide, le sucré, le salé : tout !
Tout sauf…les épinards !
Incroyable, elle crache aussi !
Allez, essaie encore une bouchée….voilà qu’elle se met à pleurer en criant Nooooooooooooon !

A ce stade de l’aventure, je me mets à rire :-D

Troisième cobaye : Monsieur
Il goûte….et ne crache pas…ouf !
Il émet juste une remarque « c’est bien de l’épinard ». Okayyyyyy.

Quatrième cobaye…zut !
Il n’y a pas de quatrième cobaye…il ne reste plus que moi !
Toute la famille me regarde, impossible de tout planquer sous mon assiette….je vais devoir le faire…:-/
Choisissons un micro bout pour ce test, nous verrons bien par la suite si je peux aller plus loin…

Micro bout de tarte aux épinards

 (Pour connaitre ma réaction après l’ingestion de ce merveilleux bout de tarte, se reporter à la réaction du premier cobaye)

Et bien oui, c’est donc bien comme ça que j’ai élevé mon fils : j’ai craché !!! J’ai honte.

Je m’excuse auprès des défenseurs des épinards.
Je m’excuse auprès d’Agnès pour ne pas avoir aimé sa tarte.
Je m’excuse auprès de tous mes lecteurs qui se sont donné la peine d’envoyer des recettes, mais je ne réitèrerai pas l’expérience.
Je m’excuse auprès de mes enfants pour leur avoir fait subir ça, au nom de mon blog.
Je m’excuse auprès de mes voisins pour la gêne occasionnée par les odeurs.
Je m’excuse auprès de mes parents à qui j’ai donné la tarte…enfin non…ils ont aimé, eux !

Euh….je vous mets la recette ?

 Part de tarte aux épinards

RECETTE DE LA TARTE AUX EPINARDS ET FETA

  • Mélanger tout
  • Mettre sur la pâte brisée
  • Faire cuire
  • Donner la tarte à quelqu’un
Print Friendly, PDF & Email