Si se faire plaisir vite fait avec un mug cake est important,

Se  régaler avec un entremet digne de ce nom l’est tout autant.

Si vous avez du temps à passer dans votre kitchenette,

Je vous invite à tenter l’ Imperial Cacahuète !

****

Pourquoi « Impérial » ?

Parce que j’ai une copine très inspirée qui l’a nommé ainsi, quand je lui ai dit que cet entremet était inspiré du Royal chocolat, appelé aussi Trianon.

J’ai remplacé le croustillant « crêpes dentelles / praliné / chocolat noir » par « palmitos / beurre de cacahuètes / chocolat blanc ».

J’ai également fait une bavaroise chocolat à l’intérieur.

Bon à la fin ça n’a plus rien à voir avec un trianon…c’est encore meilleur :-P

Comme un royal chocolat

 

IMPERIAL CACAHUETES

Soyons honnêtes, cet entremet est long à réaliser, et s’avère être un peu technique.
De plus vous aurez besoin de matériel tel qu’un cercle pour pouvoir monter votre gâteau, et du rhodoid (ou un chalumeau) pour décercler sans tout casser.
Mais je sais que certains aiment les défis ;-)
Pour faire court : de la génoise imbibée de sirop, un croustillant, une bavaroise choco, et un glaçage choco…soit 5 préparations en vue…ready ?

***************

LE SIROP
(peut être fait à l’avance)

Ingrédients : 100 g d’eau, 120 g de sucre

  • mettre l’eau et le sucre dans une casserole, porter à ébullition, retirer du feu, et laisser refroidir.

LA GENOISE AU CHOCOLAT
Peut se faire la veille

Ingrédients : œufs 4, sucre semoule 125g, farine 100g, cacao en poudre non sucré 25 g

  • Préparer un bain marie.
    Dans le bol du robot pétrisseur (ou saladier ou cul de poule), mettre les oeufs et le sucre, et fouetter immédiatement et vigoureusement sur le bain marie chaud.
    Le mélange va prendre un peu de volume.
  • Lorsqu’il est chaud au doigt (40-45°), le retirer du bain marie, et fouetter en vitesse maximale jusqu’à complet refroidissement.
    Le mélange va au moins doubler de volume, et former un ruban en retombant lorsque vous soulevez le fouet.
  • Tamiser la farine et le cacao en poudre ensemble.
  • A l’aide d’une maryse (spatule silicone), incorporer délicatement farine + cacao en plusieurs fois.
    Le mélange va retomber, mais pas trop quand même !
  • Préparer une plaque recouverte de papier cuisson.
    Verser la préparation dans une poche à douille, et dresser un disque de la taille de votre cercle, et un autre disque plus petit.
    Si vous voulez éviter l’étape poche à douille, ou réaliser des individuels, vous pouvez tout simplement étaler votre génoise à la spatule.
    Une fois cuite, vous la découperez selon vos besoins.
  • Cuire dans un four réchauffé à 190° pendant 7-10 mn.
    Attention : selon votre four, sa puissance, l’épaisseur de votre biscuit…le temps de cuisson changera.
    La génoise est cuite quand on enfonce son pouce, et que celle-ci reprend sa forme.
  • Lorsque celle-ci est refroidie, commencer le montage de l’entremet :
    Placer le rhodoïd dans le cercle, poser le premier disque de génoise, puis l’imbiber de sirop avec un pinceau (attention au dosage, la génoise ne doit être ni trop mouillée, ni trop sèche)

faire la génoise

 

Génoise au chococlat

 

Génoise chocolat

 

LE CROUSTILLANT CACAHUETES

Ingrédients : 100 g de biscuits grossièrement écrasés (palmitos ou crêpes dentelles) 80 g chocolat blanc 60 g beurre de cacahuètes

  • Dans une assiette creuse, fondre le chocolat.
  • Incorporer le beurre de cacahuètes au chocolat fondu
  • Ajouter les biscuits
  • Tapisser le disque de génoise déjà en place avec cette préparation, en insistant sur les bord pour que la bavaroise ne coule pas ensuite.

croustillant cacahuètes

 

LA BAVAROISE AU CHOCOLAT
Selon la recette de Denis Hauchard

Ingrédients : 25 cl de lait, 4 jaunes, 75 g de sucre, 4 feuilles de gélatine, 25 g de cacao poudre, 50 g de couverture noire, 25 cl de crème liquide entière.

  • Mettre la gélatine à tremper dans de l’eau froide.
  • Dans un saladier, fouetter les jaunes avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Pendant ce temps, porter le lait à ébullition dans une casserole moyenne.
  • Lorsque le lait bout, arrêter le feu,verser un tiers dans les jaunes blanchis, et fouetter.
    Verser le reste de lait dans le saladier, fouetter de nouveau.
  • Transvaser le tout dans la casserole, et cuire à la nappe en fouettant sans cesse.
    Je fais ça avec un thermomètre, je monte ma préparation à 83°, je stoppe, elle continuera de monter jusqu’à 85° (température voulue), tout en fouettant.
    Sans thermomètre : vous trempez une cuillère dans la préparation, tracer un trait avec le doigt au milieu, il doit rester net, la crème ne doit pas recouvrir la trace laissée par le doigt.
  • Retirer du feu, ajouter la gélatine essorée, fouetter.
  • Ajouter ensuite le chocolat et le cacao en poudre, il faut qu’il soit complètement fondu.
  • Passer cette préparation au chinois, réserver.
  • Monter la crème au batteur, comme une chantilly (mais sans sucre)
  • Quand la crème aux oeufs est à 20/25° (c’est à dire qu’elle n’est plus chaude, mais qu’elle n’est pas encore prise), incorporer la crème fouettée délicatement à l’aide d’un fouet.
    On ne fouette pas, on soulève la préparation pour qu’elle soit homogène, sans faire retomber la crème.

 

Bavaroise au chocolat

 

LE MONTAGE

  • Lorsque la bavaroise est prête, en faire couler une partie dans le cercle.
  • Poser le 2ème disque de génoise (plus petit que le cercle, il ne faut pas le voir à la fin), et l’imbiber de sirop.
  • Verser à nouveau la bavaroise, c’est mieux si c’est lisse.
  • Réserver au frais (congélo bonne idée)

Montage entremet

 

LE GLACAGE
Recette issu de « l’encyclopédie du chocolat » de Valrhona,  edition Flammarion

Ingrédients : 75 g de chocolat noir, 125 g de crème liquide entière, 30 g de miel, 60 g de beurre.

  • Faire bouillir la crème avec le miel
  • Ajouter le chocolat noir, préalablement hâché, ou coupé très petit.
  • Ajouter le beurre
  • Verser sur l’entremet bien froid
  • Mettre au frigo.

Attention lors du mélange, il faut éviter de faire entrer de l’air, sinon vous aurez plein de bulles trop moches sur le gâteau, comme sur mon entremet :-P.

 

Montage entremet (2)

 

VOILA, l’entremet est terminé, vous pouvez être fiers de vous, il ne vous reste plus qu’à le décorer !
Sur le carré, j’ai mis des pépites de nougatine…ça allait super bien :-)
Selon mon fils, le lendemain les palmitos étaient devenus mous…mais je n’ai pas eu le temps de vérifier, il avait tout bouffé.
Si vous avez trop de bavaroise, versez-la dans des ramequins, cela fera de délicieuses mousses au chocolat (pourquoi pas recouvertes de glaçage ;-) )

Concernant les photos, sachez que ce jour-là, j’ai fait un entremet qui est parti au congélo sans déco, mais également des versions individuelles, montés dans des « cercles » carrés et rectangulaires (purée ça doit avoir un nom professionnel ça…la honte de pas savoir)…sans rhodoïd, et démoulés comme j’ai pu :-P

 

IMG_8093

 

 

 

 

 

 

Comme un trianon

 

cacahuètes et chocolat

 

Imperial cacahuètes

 

Impérial cacahuètes avec pépites de nougatines

 

interieur

 

 

Print Friendly, PDF & Email